Nehalennia speciosa

De Odonates du Paléarctique et de France
Bannière.png

> Accueil

Nehalennia speciosa (de Charpentier, 1840)

Déesse précieuse

NT 2006 UICN - NT/VU Europe/Eu27

L'exuvie est la plus petite qu'on puisse trouver en France avec une dimension allant de 10 à 11,5 mm (Doucet & Jacquot 2012). Elle est un tiers plus courte que celle de Coenagrion mercuriale qui mesure entre 14 et 18 mm par exemple.

France > Jura - Sur une unique station en France découverte en juillet 2009 (Dehondt & al. 2010) dans le sud du département du Jura. Cette station est suivie depuis par le Conservatoire Botanique de Franche Comté (Doucet & Jacquot 2012).

Habitats
Les larves se tiennent dans des touffes denses de Carex sub-flottants à moins de 10 cm de la surface de l'eau. Il s'agit d'un habitats très sensible et sa pénétration est particulièrement perturbateur et peut aller jusqu'à noyer les individus à l'émergence (Doucet & Jacquot 2012). La présence de surfaces d'eau libres avec des hélophytes moins dense semble aussi nécessaire (C.Deliry, com. 2021).

Phénologie
Emergences connues en France vers la fin du mois de juin (Doucet & Jacquot 2012).

Odonatosociologie
Espèces associée dans le Jura : Aeshna juncea,Leucorrhinia dubia, Somatochlora arctica, Sympetrum danae, Sympetrum sanguineum


Dehondt F., Mora F. & Ferrez Y. 2010 - Redécouverte en France de Nehalennia speciosa (Charpentier, 1840) (Odonata, Zygoptera : Coenagrionidae). - Martinia, 26 (1/2) : 3-8.
Doucet G. & Jacquot P. 2012 - Eléments sur l'émergence et les exuvies de Nehalennia speciosa en France (Odonata, Zygoptera : Coenagrionidae). - Martinia, 28 (2).