Ascalaphes de France

IndexInsectesNévroptèresAscalaphesFrance

Les Ascalaphes sont des Névroptères de la famille des Ascalaphidés. Ce sont des insectes aux ailes souvent colorées, en particulier dans le genre Libelloides, thermophiles, si bien que leur répartition est méridionale en France. En conséquence sur la grosse dizaine d’espèces connues dans le pays, seules deux sont répandues (Libelluloides longicornis et Libelloides coccajus) mais atteignent avec « difficulté » le nord du pays et les autres sont hautement méridionales, ne dépassant pas au nord, le département du Vaucluse, ou, de la Drôme. Depuis 1999, Cyrille Deliry et Jean-MIchel Faton ont œuvré à l’amélioration des connaissances sur les Ascalaphes de France et sont les auteurs de ces pages. Leurs premiers travaux on bénéficié de celui réalisé dans les années 1960 par Puisségur (1967).

Les espèces françaises, toutes rangées dans la sous-famille des Ascalaphinae Rambur, 1842, appartiennent à quatre genres :

D’autres espèces évoquées dans le pays, peinent à être confirmer et pourraient être le fait d’erreurs : Libelloides baeticus, Libelloides cunii, Libelloides macaronius. Si les mentions sont souvent approximatives et sans données fondées pour ces trois espèces, nombre de mentions de Libelloides macaronius sont parfaitement erronées bien qu’il existe un indication des Alpes-Maritimes qui pourrait être valable, mais qui reste approximative.

Libelloides lacteus présente une tache noire basilaire tronquée (A), Libelloides longicornis a une nervation jaunâtre et montre généralement une marque en forme de croissant (B) et Libelloides coccajus aux ailes jaunes (parfois blanches) a une tache basilaire pointue, joignant le bas de l’aile (C)
© – Réalisation J.M.Faton (photos : J.M.Faton & P.Jourde)
Cartographie d’après le GBIF (état 2019)

L’essentiel des données françaises sur les Ascalaphes sont désormais saisies sur Faune France ➚, néanmoins une enquête nationale avait été lancée en 2009 dans le cadre de l’ONEM ➚. Elle est au point mort depuis 2017 environ. Celle-ci coordonnée par Raphaël Colombo est gérée par un comité initialement formé par Frédéric Archaux, Raphaël Colombo, Cyrille Deliry, Jean-Michel Faton, Audrey Pichard et David Sautet. Une très grande majorité des mentions provient évidemment du Midi, mais elles sont très nombreuses dans le Sud-Est, bien plus éparses ailleurs. Outre un effort de prospections, il s’agit probablement d’une phénomène biogéographique particulier.

Larve d’Ascalaphe du genre Libelloides
©© bync – Anonyme (Monde des Insectes)
  • Deliry C. & Faton J.M. 2017 – Ascalaphes de France. – Histoires Naturelles, n°10. (Première édition 1999). – PDF
  • Puisségur C. 1967 – Contribution zoogéographique, anatomique et biologique à la connaissance de sept espèces d’Ascalaphus. – Vie et Milieu, XVIII (I) : 103-158.