Collecte et saisie des données naturalistes (Généralités)

Données naturalistes

Les données naturalistes présentent diverses sources possibles :

  • Des observations de terrain, protocolées ou non (en direct ou carnets de terrain).
  • Des données issue de la bibliographie, articles ou ouvrage.
  • Des échantillons de collections muséologiques ou naturalistes.

La saisie des données peut être réalisée pour l’usage du naturaliste lui-même, pour partage avec la communauté ou à des fins d’archivage historique, notamment pour les générations futures. Toute observation singulière ou déviante, sinon d’espèces de détermination difficile (p.p.), doit être accompagnée autant que possible de preuves (photographies, échantillons, enregistrement sonore, etc.). Toute détermination difficile doit atteindre la certitude, sinon s’arrêter au niveau taxonomique confirmé (genre, famille, ordre) et l’appuis d’un expert est préconisé.
Le doublonnage des données doit être évité par une méthode de saisie de données unique. Les anciennes mentions, en cas de doute de saisie peuvent être vérifiées sur le site de l’INPN avec le formulaire adéquate.

En France le SINP est identifié désormais comme la plateforme de synthèse et de moissonnage de l’ensemble des données naturalistes (voir ici).

L’unicité des données peut être améliorée par l’utilisation de générateurs unique (UUID) du SINP : il convient d’utiliser ce système de manière optimale (générateur UUID en ligne).

Tous les éléments de précision sont utiles, toute imprécision volontaire est nuisible à la qualité des données.