Critères de validité d’une espèce

Systématique

Voir aussi : Notion d’espèce

Trois principaux critères sont applicables à la notion d’espèce chez les êtres vivants de la flore, de la fonge et parmi les animaux.

  • Critères biologiques – Les êtres vivants dont la reproduction sexués répondent à la notion d’espèce, à savoir, où les individus d’une population donnée sont potentiellement ou réellement interféconds et reproductivement isolés des autres groupes semblables (Mayr 1942). Ils produisent des individus eux-même féconds. Il s’agit d’une communauté reproductive. Enfin ils occupent théoriquement la même niche écologique dans les écosystèmes (critère écologique).
  • Critères morphologiques – L’application du critère biologique n’est pas toujours facile ou pratique. Le plus souvent les espèces sont désignées sur des critères morphologiques qui sont l’objet d’une diagnose. Les limites de tels critères ne sont pas efficaces à partir du moment on se trouve en présence d’espèces jumelles ou en raison d’une forte diversité au sein de certaines espèces. Les individus d’une même espèce se ressemblent (critère phénétique).
  • Critères phylogénétiques – L’examen des ressemblances et des flux génétiques entre individus d’une même population et permettent de délimiter des espèces qui soit divergent soit s’enchaînent par le fait de l’Évolution.

Des critères biogéographiques ou écologiques permettent parfois de différencier des espèces jumelles.

  • Dettaï A. & Camus G. 2008 – Les critères de reconnaissances de l’espèce. – Planet Vie, consulté le 17 février 2023, planet-vie.ens.fr – ONLINE
  • Mayr E. 1942 – Systematics and the Origin of Species. – New York, Columbia University Press, 1942.