Cténaires ou Cténophores

Métazoaires

Embranchement des Cténaires

Les Cténaires sont des animaux diploblastiques formés d’un endoderme et d’un ectoderme organisés selon une sorte de cloche ou de forme conique portant des tentacules, d’autres espèces telle Cestus pectenalis ont une forme de feuillets allongés (fig. ci-contre). Ce sont toutes des espèces marines flottant vers la surface de l’eau. Cet ensemble est Cosmopolite. On les associe volontiers à l’ancien groupe des Cœlentérés, nom parfois réservé aux simples Cnidaires.

Ce sont de petites espèces dont le diamètre est de l’ordre de 0,5 à 2 cm, mais certaines Beroe approchent les 9 cm et Eucharis multicornis atteint les 25 cm. Enfin Cestus veneris a la dimension spectaculaire de 150 cm d’une extrémité à une autre.

Hormiphora plumosa – (Ab) position de l’organe sensoriel aboral – (Ct) plaques des cténophores – (M) bouche – (t) tentacule
Selon Chun in Harmer & Shipley (1906)

On trouve près de la bouche, l’organe aboral qui est un statolithe portant un corpuscule calcaire. Cet organe des sens est caractéristique des Cténaires. La bouche des Cténaires est l’unique ouverture de ces animaux. Elle a donc aussi une fonction excrétoire. Elle est ouverte sur une chambre formée d’un sac nommée le stomodaeum. Cette dernière est reliée à l’infundibulum. De là part un tube partant vers la zone aborale que l’on appelle « intestin ». La plupart des Cténaire semblent être hermaphrodites. Les organes sexuels paraissent très discrets.

  • Harmer S.F. & Shipley A.E. 1895-1909 – The Cambridge natural history. – London.