Collemboles

De Histoires Naturelles

> Histoires NaturellesPCV
1 816 articles (24 401 révisions) et 2 393 photographies.
> Invertébrés > Insectes

Collembola Lubbock, 1870

Collemboles < Hexapoda (prox. Insecta)


Collemboles connus en Poitou-Charentes & Vendée
Collemboles visibles sur ce site


Les Collemboles forment un ensemble d'Hexapodes aptères affines aux Insectes véritables. On a décrit près de 8000 espèces dans le Monde dont 2200 se trouvent en Europe et 745 en France.
Le mot Collembole est issu du grec ancien κόλλα (colle) et ἐμβάλλω (jeter dedans). Les premiers Collemboles datent du Dévonien (~ - 380 Ma) et ont été découverts en Ecosse sur le site de Rhynie vers Aberdeen. Le plus ancien connu se nomme Rhyniella praeccursor.
Aristote (384-322 BC) dans son Histoire des Animaux évoque des "vers" rouges et velus présents sur la neige qui pourraient être des Collemboles, passage rapidement repris par Pline (23-79) dans son Histoire naturelle. Josnstonus (1653) fait quant à lui référence à une génération spontanée de "red hairy warms on snow" [rouge et poilue qui se réchauffe sur la neige]. C'est toujours sous le terme de "vers" que Raygerus (1672), un médecin hongrois, parle de toute évidence de Collemboles sur la neige. Frommannus (1684) parle de "puces de neige". Linnaeus dans son Systema Naturae de 1740 fait référence aux travaux de de Geer (1720-1780) sur les Podura [1] présentant six pattes, une queue bifurquée et courbée, avec une capacité à sauter. Il reprend et complète cette description à l'identique dans l'édition de 1758 qui acte la naissance officielle des noms linnéens que nous utilisons pour toute description de la faune. Il décrit déjà une dizaine d'espèces dans le genre n°231, Podura placé au sein de Insecte (Insecta) Aptères (Aptera) : P.virdis, P.atra, P. fusca, P. plumbea, P. nivalis, P. arborea, P. cincta, P. aquatica, P. fimetaria et P.ambulans. Une partie de ces espèces est tirée des travaux de de Geer, ou de son propre ouvrage, la Fauna svecica. L'essentiel des Collemboles se trouve ensuite décrit dans la littérature, plus particulièrement à partir de le milieu du XIXe siècle.

Podura.jpg
Collage des pages 608-609 ou les espèces du genre Podura se trouvent décrites par Linnaeus (1758)
On trouve chez Geoffroy (1762) dans son Histoire abrégée des Insectes qui se trouvent aux environs de Paris donne dans un coin de la planche XX ce qui est probablement une des toutes premières illustration de ces animaux
Podura1.jpg

Thibaud J.M. 2017 - Catalogue des Collemboles de France. - Zoosystema, 39 (3) : 297-436. - PDF LINK


> Checklist of Collembola


[1] - Le mot Podura provient du grec ποδός (pied) οὐρά (queue).