Ephémères

De Histoires Naturelles

> Histoires NaturellesPCV
1 816 articles (24 401 révisions) et 2 393 photographies.
> Invertébrés > Insectes

Ephémères

Ephemeroptera Hyatt & Arms, 1891


Ephémères visibles sur ce site


Il s'agit d'un ordre d'Insectes rapproché de l'ordre des Odonates. Certains auteurs rassemblent Odonates et Ephémères, tels que Chopard (1948).
Ce sont des insectes de petite taille et au corps svelte qui sont très fragiles et dont les ailes se tiennent relevées au dessus du dos comme les Papillons diurnes ou l'essentiel des OdonatesZygoptères. La tête des imagos est petite et peu mobile, portant de gros yeux latéraux à facettes. Ces derniers sont chez les ♂ divisés en deux parties d'aspect distinct. Les imagos ne se nourrissant pas présentent des pièces buccales atrophiées. Le thorax est court et il porte six pattes grêles, les deux antérieures étant plus long que les quatre autres. Les tarses portent deux griffes à observer à la loupe. Les ailes sont très minces, en général transparentes et aux nervures très fines. Elles ont généralement un aspect irisé. Les ailes antérieures sont beaucoup plus grandes que les postérieures, qui parfois sont particulièrement atrophiées et paraissent alors presque absentes. L'abdomen allongé est sub-cylindrique. Il est formé de dix segments. Leur extrémité présent trois petites pièces qui entourent l'anus nommées les valves anales. Le dixième segment (S10) porte deux longs cerques articulés. Un cerque médian vient souvent complété cette paire. Les ♂, S9 porte une paire de gonopodes souvent arqués formés de plusieurs articles. Les ♀ ne présentent pas d'oviscapte. La vie des imagos est extrêmement courte et chez certaines espèces comme Oligoneuriella rhenana elle ne dure que les quelques heures nécessaire à l'accouplement. Les ♂ réalisent leur mue imaginale en premier et tendent à se rassembler en essaims. L'accouplement se déroule en vol et les ♂ disparaissent alors que les ♀ viennent pondre dans les milieux aquatiques. Les pontes se font selon les espèces en grappes, isolément ou même en immersion. La vie larvaire est parfois très longue : jusqu'à trois années chez certaines espèces. Les larves sont de forme généralement allongées et d'aspect différent notamment selon qu'elles soient nageuses ou fouisseuses. Elles respirent au moyen d'excroissances, les trachéobranchies. On les trouve dans les milieux aquatiques, généralement courants, y compris dans des eaux très froides en montagne. Quelques autres préfèrent les habitats stagnants. Parmi les quelques 800 espèces du Monde réparties dans une douzaine de familles seulement, il y en a près de 70 en France (dont 47 présentées par l'auteur). - Chopard 1948


Ephémères très menacés en France (Liste Rouge 2018)
RE - Oligoneuriella pallida - Prosopistoma pennigerum - CR - Ametropus fragilis - Arthroplea congener - Neoephemera maxima - Rhithrogena kimminsi - Rhithrogena mariaedominicae - EN - Ameletus inopinatus - Baetis nicolae - Baetis pasquetorum - Electrogena grandiae - Paraleptophlebia werneri - Procloeon nana - Rhithrogena landai - Rhithrogena nivata - Rhithrogena strenua - Serratella mesoleuca


Chopard L. 1948 - Libellules de France, Belgique, Suisse. - éd. Boubée & Cie, Paris : 137 pp. + XII pl.
Deliry C. 2010 - Liste des Ephémères de l'Isère. - Histoires Naturelles n°13. - PDF
Deliry C. 2013 - Liste des Ephémères de la région Rhône-Alpes. - Histoires Naturelles n°30. - PDF


Ephemgrbretagne1.jpg