Lectures paléontologiques

Index

→ Demoulin C.F. & al. 2023 – Oldest thylakoids in fossil cells directly evidence oxygenic photosynthesis. – Nature, 3 janvier 2024. – ONLINE

15 janvier 2024 – Il est convenu que les Cyanobactéries ont joué un rôle important dans la Grande Oxygénation de l’Environnement. La présence d’oxygène si elle est attestée plus anciennement, l’étude phylogénétique des lignées enzymatiques indiquent que de l’oxygène est bien disponible dès 3,1 Ga et que la photosynthèse oxygénique existe dès 3,0 Ga. Les plus anciennes Cyanobactéries ne devaient pas posséder de thylakoïdes. Lorsque ces espèces en ont, ils présentent une grande diversité de position dans les cellules. La divergence de Cyanobactéries est estimée par la méthode phylogénétique vers 1,4 Ga, ce qui date l’apparition des thylakoïdes. Si on avait fait des observations paléontologiques directes de Cyanobactéries dès 2,0 Ga, les observations de thylakoïdes dataient tout au plus de l’Édiacarien supérieur (550 Ma) (algues). Demoulin & al. (2023) rendent compte de la présence de thylakoïdes chez une probable Cyanobactérie dont la lignée reste difficile à préciser, Navifusa majensis Ŧ datée de plus de 1,7 Ga (Australie). Ceci repousse par l’observation paléontologique directe de fossiles la date de divergence des lignées à thylakoïde à nettement plus de 1,4 Ga comme l’avait calculée la méthode phylogénétique.

→ Eberle J. & al. 2019 – The First Tertiary Fossils of Mammals, Turtles, and Fish from Canada’s Yukon. – American Museum Novitates, 3943 : 1-28.

4 novembre 2019 – On a étudié pour la première fois pour le Yukon situé dans le nord du Canada des fossiles qui concernent un Rhinocéros, des Tortues et des Poissons, datés de l’âge Tertiaire et plus exactement du Miocène (8-9 Ma). Il y régnait un climat doux à l’époque.

Tortue, Poisson et Rhinocéros au Yukon il y a 8-9 MA – shared – © Julius Csotonyi

Böhme M. & al. 2019 – A new Miocene ape and locomotion in the ancestor of great apes and human. – Nature, 575 : 489-493.

4 novembre 2019 – On a découvert en Bavière (Allemagne) et vivant au Miocène il y a près de 11 Ma, un grand Singe bipède, n’appartenant pas à la Lignée humaine. Il occupait un habitat forestier riche en faune. Les derniers grands Singes présents en Europe ont disparu il y a 8 Ma, et leur retour survient vers 1 Ma, avec Homo antecesor Ŧ.

Représentation d’artiste de Danuvius guggenmosi Böhme & al. 2019 Ŧ – shared – © Velizar Simeonovski –  Carnivora

Herne M.C. & al. 2019 – New small-bodied ornithopods (Dinosauria, Neornithischia) from the Early Cretaceous Wonthaggi Formation (Strzelecki Group) of the Australian-Antarctic rift system, with revision of Qantassaurus intrepidus Rich and Vickers-Rich, 1999. – Journal of Paleontology, 93 (3).

Galleonosaurus dorisae Herne & al., 2019 Ŧ
Crédit : © James Kuether

24 avril 2019 – Âgé de 125 Ma (Crétacé), on a découvert en Australie un petit Dinosaure Ŧ de la dimension d’un Wallaby, appartenant au groupe des Ornithopodes Ŧ. Ces derniers se trouvaient présents aussi en Patagonie, alors rapprochée de l’Antarctique et de l’Australie.

Galleonosaurus dorisae Herne & al., 2019 Ŧ – Crédit : © James Kuether

Borth M.R. & Stevens N.J. 2019 – Simbakubwa kutokaafrika, gen. et sp. nov. (Hyainailourinae, Hyaenodonta, ‘Creodonta,’ Mammalia), a gigantic carnivore from the earliest Miocene of Kenya. – Journal of Vertebrate Paleontology, 17 avril 2019.

Simbakubwa kutokaafrika Borth & Stevens, 2019 Ŧ
©© bysa – Mauricio Anton – Wikimedia commmons

20 avril 2019 – Oubliés au fond d’un des tiroirs d’un musée au Kenya, les restes fossiles d’un gigantesque Mammifère carnivore ont été retrouvés. Celui-ci vivait au Kenya au cours du Miocène inférieur, il y a 22 Ma et avait la dimension d’un petit Rhinocéros. Il pouvait peser jusqu’à 1500 kg. Il s’agit d’un Hyaenodonte Ŧ, une famille de Mammifères qui a été, rangée dans l’ordre éteint des Créodontes Ŧ, un ensemble important de grands prédateurs notamment en Afrique, dès le début du Tertiaire pendant 45 Ma.