Lièvre variable

Mammifères

Lepus timidus Linnaeus, 1758 – Famille des Leporidae

Le cas du changement de couleur du pelage de certains Mammifères comme l’Hermine ou le Lièvre variable est bien connu. Pendant l’automne le pelage est mélangé de brun et de blanc, ils sont tout blanc en hiver et difficilement visibles dans la neige, à la fin de l’hiver le pelage brun reprend progressivement, leur pelage est presque totalement brun à la belle saison.

Lièvre variable en hiver – ¢

Fin octobre à début novembre, la livrée du Lièvre variable, grise durant la saison chaude, blanchit à partir des extrémités. Cela lui permet de mieux se fondre dans la nature et d’échapper à ses nombreux prédateurs, ne laissant derrière lui que des petites crottes, rondes, lisses et vernissées. Son pelage d’hiver, suite à sa mue, devient blanc, avec un poil plus long et plus riche en duvet, formant une bourre épaisse et donc plus chaude. Un autre avantage de sa livrée de couleur blanche est de limiter le rayonnement de chaleur de l’animal. Sa forme plus ramassée et ses oreilles plus courtes lui assurent un rapport surface-poids plus faible limitant aussi les pertes calorifiques.
En mai, il abandonne sa livrée hivernale, se couvrant de poils gris du dos à la tête. C’est aussi pour le lièvre variable une époque de dangers car dans les prairies se couvrant de pousses tendres, il lui arrive d’oublier toute précaution. Selon les travaux de recherche, ce phénomène de mue est lié à la température ambiante, à la durée du jour et à l’état de l’enneigement, le changement étant déclenché par des hormones.

Lièvre variable en été
©© bysa – Anonyme – Wikipedia
Pelage de transition chez un lièvre variable en mue – ¢