Mhéo
Milieux humides, évaluation, observation

Odonates

Cette démarche hérite de l’expérience mise en place dans le bassin Rhône Méditerranée, RhoMéo lancée en 2009, dont l’objectif principal était de permettre une évaluation des milieux humides. Ce dernier programme a été dans le cadre d’une démarche collaborative d’une trentaine de structures et de 120 observateurs qui ont réalisé un échantillonnage de près de 200 sites. En 2014, la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels envisage de décliner la démarche RhoMeo à l’échelle nationale : Milieux humides, évaluation, observation (Mhéo). Sa démarche est renforcée par la mise en œuvre

Les objectifs de Mhéo sont selon les différentes échelles géographiques :
• Au niveau des sites naturels : description de l’évolution des zones humides et de l’associer aux éventuelles actions de gestion ou de restauration,
• Au niveau des territoires : suivi de l’évolution du fonctionnement des zones humides pour chacun des bassins ou entités territoriales,
• Au niveau national : Mhéo est un indicateur de l’évolution et de l’état des conservations des milieux humides, tout en renforçant leur connaissance.
Les différents bassins présentent une méthodologie propre qui est a priori au moins pour partie inspirée du protocole RhoMéo : Rhoméo dans le bassin Rhône Méditerranée Corse, Ligério sur celui de Loire Bretagne, Bimp_Bap en Artois Picardie. On trouve encore des projets étant mis en place sur les bassin Seine Normandie (Seino), ou Adour Garonne et Rhin Meuse. Mhéo intervient de manière fédératrice. Il est intégré au quatrième Plan National des Milieux Humides ➚ (action n°30). Cette action nationale est porté par les Conservatoires d’Espaces Naturels fédérés et Patrinat sous l’égide du Ministère. Divers partenaires sont associés (Office Français de la Biodiversité, Agences de l’eau, DREAL, CEN locaux, Forum des marais atlantique, des scientifiques, des associations naturalistes, etc.).
Mise en place de la dynamique associée à Mhéo selon les différents bassins administratifs de France
©© bysa – Roland45 – Finalisé par Cyrille Deliry – Histoires Naturelles

6 indicateurs sont évalués : (1) Humidité du sol, (2) Indice floristique d’engorgement (3) Indice floristique de fertilité des sols, (4) Dynamique hydrologique, (5) Intégrité des peuplements d’Odonates, (6) Intégrité des peuplements d’Amphibiens. Ils se basent sur 5 protocoles : flore, pédologie, piézométrie, odonates et amphibiens. Les outils et la dynamique générale est en train de se mettre en place : voir le réseau des CEN – Mhéo